FAQ Logib

Général

Sur le plan méthodologique, Logib repose sur une analyse de régression OLS semi-logarithmique.
Non. Si l’effectif est entièrement féminin ou entièrement masculin, l’analyse de l’égalité des salaires entre femmes et hommes est impossible. L’analyse peut être réalisée pour un effectif minimum de 50 employé⸱e⸱s, comprenant au moins un⸱e représentant⸱e du sexe opposé.
L’inégalité salariale, réelle ou perçue, a un impact négatif sur la motivation des collaborateurs⸱trices. En réalisant une analyse de l’égalité des salaires, les employeurs peuvent démontrer à leurs employé⸱e⸱s qu’ils prennent ce thème au sérieux. L’impact de l’analyse de l’égalité des salaires vis-à-vis de l’extérieur ne doit pas non plus être sous-estimé : une entreprise qui peut prouver qu’elle verse des salaires équitables acquiert une image d’employeur moderne.
Divers pays européens (p. ex. l’Allemagne, la Finlande, la France, la Grande-Bretagne, le Luxembourg, la Pologne, le Portugal et la République tchèque) ont repris le modèle d’analyse standard de la Confédération. L’Union européenne a développé un instrument en ligne, Equal Pace, qui est lui aussi fondé sur l’instrument Logib.

Sécurité

Non. Toutes les analyses statistiques ne peuvent être consultées que par les utilisateurs⸱trices concerné⸱e⸱s. Les données ne sont ni transmises à des tiers, ni traitées ultérieurement.

Procédure

Logib est conçu pour fonctionner avec jusqu’à 100 000 jeux de données. Au-delà de ce volume, le fonctionnement correct de l’application n’est plus garanti.
Pour l’analyse de l’égalité des salaires, les utilisateurs⸱trices peuvent se fonder sur le sexe officiel de la personne.

Protection des données

Vos données salariales ne sont pas sauvegardées. Vous êtes le/la seul-e à y avoir accès.

Résultats

Les employeurs sont libres de communiquer publiquement sur les résultats de leur analyse de l’égalité des salaires. Seuls les employeurs du secteur public sont tenus de publier leurs résultats.

Assistance